L’importance de comparer les différentes caisses maladie en Suisse

Si vous voulez vivre en Suisse, la souscription à une caisse maladie fait partie des démarches obligatoires que vous devrez effectuer, comme en France. Cependant, elle ne couvre pas tout : si vous avez des enfants ou que vous envisagez d’en avoir, le système d’assurance maladie de base de la Suisse vous permettra certes de pallier les dépenses de santé ordinaires, mais dès qu’il s’agira de dépenses particulières comme les soins dentaires, les lunettes, la prise en charge hospitalière individuelle, il conviendra de prendre une ou plusieurs assurances complémentaires (qui peuvent également être souscrites en prénatale si vous attendez un bébé) qui assureront une couverture de soins complète. Voici les détails :

Les spécificités de l’assurance maladie en Suisse

Le système d’assurance maladie appliqué en Suisse n’est pas le même que celui en vigueur dans les pays voisins, comme la France. Si vous résidez en Suisse, vous serez obligé de souscrire à l’assurance maladie de base connue sous le nom de LAMal.

Entrée en vigueur en janvier 1996, la LAMal fait référence à la loi fédérale régissant l’assurance maladie de base obligatoire pour les individus domiciliés en Suisse, adultes comme enfants, et ce dès leur naissance. Cette assurance de base obligatoire permet de couvrir tous les résidents suisses contre les risques relatifs à la maladie et aux accidents. Parmi les frais pris en charge, on peut citer les traitements réalisés par un médecin, le remboursement des médicaments prescrits, les frais de maternité et les frais d’hospitalisation en division commune. Il existe aussi une participation aux coûts pour les vaccins, les soins à domicile, l’ambulance, ainsi que pour les lunettes pour les mineurs. La majorité des soins dentaires ne sont quant à eux pas couverts par l’assurance de base.

L’assurance de base n’est pas gérée par la confédération helvétique mais par des assureurs privés, telle que la caisse maladie Assura par exemple. Cependant elle est tout de même soumise à la surveillance de l’Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP).

L’assurance de base est incontournable pour toutes personnes habitant en Suisse, même les bébés : si vous comptez déménager là-bas, vous disposez d’un délai de trois mois pour effectuer les démarches nécessaires. Si vous n’avez pas encore choisi votre assureur pendant cette durée, l’administration du canton de votre résidence le fera pour vous.

assurance santé suisse

Qu’en est-il des complémentaires ?

Outre l’assurance maladie de base, les résidents suisses peuvent également souscrire à des assurances complémentaires ou LCA. Ces assurances sont facultatives. En vue de compléter l’assurance de base dont les prestations sont limitées, les compagnies d’assurance proposent des prestations diversifiées. Celles-ci peuvent inclure les frais dentaires, les prestations de médecine naturelle ou alternative, les frais d’hôpitaux en chambre individuelle, etc.

Puisque le contrat des complémentaires est soumis au droit privé Suisse, les assureurs ont le droit de refuser une demande de souscription. En règle générale, la souscription à une LCA fait l’objet d’un questionnaire de santé détaillé, que vous devrez remplir.

La liberté de choisir sa caisse maladie

En Suisse, les assurés sont libres de choisir la caisse maladie à laquelle ils souhaitent s’affilier. Cette liberté de choix est valable tant pour l’assurance de base que pour la ou les complémentaires de santé.

L’assurance prénatale

Comme nous l’avons évoqué précédemment, les individus résidant en Suisse sont soumis à l’assurance maladie de base, la LAMal et les bébés n’échappent pas à cette obligation. Il faut qu’ils soient couverts dès leur naissance.

La LAMal est limitée et ne couvre pas toutes les prestations médicales auxquelles vous pourriez avoir recours pour le traitement d’une pathologie survenue à la suite d’éventuelles complications à la naissance ou suite à une maladie qui se déclarerait à posteriori. C’est la raison pour laquelle il est préconisé de conclure également des complémentaires.

Afin de vous épargner de chercher en urgence une caisse maladie ou une complémentaire pour couvrir les soins de votre nourrisson en néonatalogie par exemple, les caisses maladie ont mis en place l’assurance prénatale. Comme son nom l’indique, ce type de contrat se contracte avant l’accouchement : votre enfant jouira déjà une couverture santé à peine venu au monde. En Suisse, l’assurance de base ainsi que l’assurance complémentaire peuvent être souscrites en prénatale. Cela permet d’éviter de remplir un questionnaire de santé pour les complémentaires après sa naissance, particulièrement si celui-ci est né avec un souci de santé ou un handicap. En effet, les caisses maladie peuvent refuser d’assurer un individu avec des complémentaires si celui-ci présente des risques de santé.

L’assurance prénatale Assura

Les caisses maladie proposent des package de naissance pour les bébés, incluant à la fois l’assurance de base ainsi que les assurances complémentaires. Pour citer un exemple, l’assurance prénatale Assura propose un package enfant appelé Nativa qui comprend six complémentaires couvrant les besoins essentiels d’un enfant (Complementa Extra, Natura, Medna, Mondia, Denta Plus et Previsia Extra).

Les bénéfices de l’assurance prénatale

En souscrivant à une assurance prénatale, la seule responsabilité qui vous incombe est la déclaration de votre enfant une fois qu’il est né. Votre caisse maladie se chargera du démarrage du contrat. Donc, votre bébé sera assuré rétroactivement dès le jour de naissance.

La souscription à une assurance prénatale est facilitée car le remplissage d’un questionnaire de santé pour les complémentaires n’est pas nécessaire. Ceci vous donne l’assurance que votre nourrisson sera assuré par les assurances complémentaires choisies même s’il y a des complications à sa naissance. Avec l’assurance de base et l’assurance prénatale complémentaire, vous pourrez faire face sereinement aux éventuels problèmes de santé que peut rencontrer votre bébé.

Personne ne souhaite le pire à son enfant. Toutes les mères veulent que leur enfant naisse en bonne santé et qu’il grandisse à l’abri des maladies. Mais il est toujours mieux de prendre des précautions.

L’intérêt de comparer les caisses maladie

Que vous souhaitiez souscrire à une assurance de base ou à une complémentaire pour vous, votre enfant ou une assurance prénatale pour votre bébé à venir, il est recommandé de prendre le temps de bien comparer les caisses maladie.

En Suisse, les primes d’assurance pour l’assurance de base et les complémentaires ne sont pas identiques et varient selon les cantons :

Pour l’assurance de base, les primes évoluent et suivent chaque année une tendance à la hausse. Comme la souscription à une assurance maladie de base est obligatoire et que les prestations ne présentent aucune différence entre les caisses maladie, il peut être intéressant de les comparer.

Pour les assurances complémentaires, les primes ne subissent généralement pas beaucoup d’augmentations. Les prestations n’étant pas identiques entre les différentes compagnies d’assurances, il convient de faire le tour des offres pour trouver le meilleur rapport primes/prestations.

Vous n’êtes pas forcé de vous affilier à une même caisse maladie éternellement. Vous avez le droit de résilier votre contrat, moyennant un préavis. La résiliation de votre assurance maladie de base peut se faire suite à la réception de votre nouvelle prime d’assurance. Vous aurez jusqu’au 30 novembre pour rompre votre contrat. En ce qui concerne l’assurance complémentaire, lorsque vous arrivez au terme de la première durée contractuelle prévue, vous avez jusqu’au mois de juin ou septembre, selon la caisse maladie, pour la résilier. Avant de résilier les assurances complémentaires, assurez-vous toutefois d’être préalablement accepté par la nouvelle compagnie d’assurance.

comparer assurance maladie en suisse

Comment comparer ?

Afin de choisir le contrat d’assurance le plus approprié, ne vous basez pas uniquement par l’attractivité du prix. Il est crucial de noter toutes les garanties proposées, les services et toutes les clauses du contrat. De nombreux critères nécessitent une vérification : le délai de remboursement, le détail de la couverture, etc.

En vous servant d’un comparateur de caisses maladie, il vous sera plus facile d’identifier l’offre qui vous convient le mieux. Vous pouvez également solliciter l’aide d’un expert en assurance maladie suisse pour vous appuyer dans votre décision. Le changement de caisse maladie vous fera économiser sur vos primes d’assurance tout en bénéficiant d’une garantie de soins !

%d blogueurs aiment cette page :