Quelle est la différence entre un psychologue et un psychothérapeute ?

Si suite à des troubles de comportement de votre enfant, on vous conseille de l’emmener chez un psychologue ou un psychothérapeute, assurez-vous de l’emmener chez le bon professionnel. En effet, ayant quasiment la même appellation, ces deux professions diffèrent pourtant sur de nombreux points. Quels sont-ils ? Réponses.

Ce qui différencie un psychologue et un psychothérapeute

Confondre ces deux professions risque effectivement d’induire en erreur les patients. Au terme de votre consultation ou de votre traitement, vous pouvez ne pas obtenir les résultats escomptés, car n’ayant pas été pris en charge par le bon praticien. Pourtant, à part votre enfant, vous ou d’autres membres de votre famille pouvez avoir besoin de leurs soins, la raison de vous assurer de leurs compétences respectives.

Ce qu’est un psychologue

Commençons par le psychologue. À l’instar de celui du site https://www.sexologue-psychologue.be, un psychologue est un spécialiste du fonctionnement biologique du cerveau, des symptômes relatifs aux psychopathologies et troubles mentaux ainsi que des tests et outils de diagnostics. Il dispose donc d’un diplôme universitaire en psychologie, un DESS ou un DEA, suivi d’un stage qui lui permet de détenir le titre de psychologue reconnu et validé par l’État.

Les différents types de psychologues

Il existe cependant différents types de psychologues, chacun assurant des tâches bien définies.

  • L’un d’eux est le psychologue clinicien, celui qui s’occupe des troubles mentaux et émotionnels comme dépression, troubles alimentaires, anxiété, troubles de la personnalité et autres de ses patients.
  • Il y a aussi le psychologue de l’éducation qui se spécialise plutôt dans les méthodes d’apprentissage et pratique dans les établissements éducatifs en tant que conseiller d’orientation.
  • Le neuropsychologue, lui, travaille plutôt dans le domaine de la rééducation cognitive, comportementale et émotionnelle, auprès des patients atteints de dommages cérébraux.
  • Le psychologue social intervient en outre sur tout ce qui est relatif aux comportements humains et aux facteurs psychologiques touchants l’environnement social.
  • Il y a enfin le psychologue du travail, le psychologue criminologue, le psychologue sportif, le sexologue et les coachs, tous des experts dans leur domaine respectif.

Ses tâches

Un psychologue aide ainsi son patient à mettre des mots sur ses angoisses ou ses problèmes d’ordre psychologique. On cite les anciens blessures ou traumatismes qui ont marqué son enfance ou sa jeunesse. Le but est de réduire la souffrance psychologique éprouvée. C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux le consulter pour traiter une dépression ou un problème relationnel que ce soit familial, amical ou amoureux. Il en est de même pour les phobies ou autres peurs inexpliquées dont il faut chercher les origines aux fins fonds de la mémoire de la personne qui en souffre.

Le psychologue se sert pour cela de la thérapie par la parole, lors des séances individuelles, en couple ou en groupe. Il peut aussi recourir à certains types de tests afin d’évaluer le niveau de gravité du malaise éprouvé. De par sa formation, un psychologue est donc un psychothérapeute par excellence, car il peut traiter par des thérapies cognitivo comportementales ou des thérapies interpersonnelles ses patients. Il n’a toutefois pas le droit de prescrire des médicaments, un autre point qui le caractérise.

Ce qu’est un psychothérapeute

Grâce à ses connaissances, un psychologue dispose ainsi de l’aptitude requise pour exercer en tant que psychothérapeute. En effet, un psychothérapeute est un professionnel de la médecine douce, apte à traiter les patients souffrant de troubles psychiques ou somatiques. Il les aide à se défaire de leurs anciens traumatismes pour qu’ils puissent atteindre un bien-être intérieur optimal. Le psychothérapeute leur fait suivre pour cela un traitement d’une durée variable selon le cas, mais pouvant durer un mois à deux ans. À l’instar d’un traitement psychologique, cela ne nécessite aucune prise de médicament ni d’acte chirurgical, etc.

Ses formations

Pour être qualifié comme tel, un psychothérapeute doit ainsi avoir suivi une formation spécifique axée sur les principales méthodes de psychothérapie. On cite l’approche humaniste et existentielle, la méthode cognitivo comportementale, le systémique et le multiréférentiel. Cette formation a donc de nombreux points communs avec les principales approches reconnues en psychologie sans que cela puisse toutefois la qualifier de complète. De plus, la psychothérapie ne traite pas les symptômes du mal-être du patient, mais se concentre sur les origines mêmes du problème. Encore une fois, cette procédure ne fait pas d’un psychothérapeute un psychologue, ce titre n’étant même pas protégé en France.

Psychothérapeute-psychologue

Aussi, quand on vous conseille de consulter un psychothérapeute, vous devez vous diriger vers un praticien qui est à la fois un psychologue et un psychothérapeute. En effet, depuis l’apparition d’une loi relative en août 2009 et mai 2010, sont considérés comme psychothérapeutes les psychiatres et les médecins qui ont déjà effectué des stages dans le domaine. Il en est de même pour les psychanalystes et les psychologues qui ont suivi des formations complémentaires en psychothérapie. C’est le même cas pour les psychothérapeutes qui ont exercé comme tels depuis 5 ans au moins avant l’apparition de cette loi et qui sont validés par une commission.

La différence entre les deux professions

La principale différence entre un psychologue et un psychothérapeute se trouve donc dans le fait qu’un psychologue peut exercer comme un psychothérapeute, mais un psychothérapeute ne peut pas travailler comme un psychologue, sauf s’il s’est formé ensuite. Pourtant, actuellement, bon nombre de psychothérapeutes prétendent avoir l’étoffe d’un psychologue après avoir suivi une quelconque formation spécifique dont la qualité reste à prouver. Certes, ces formations tournent autour d’un domaine bien défini intégrant la thérapie par l’hypnose, celle psychodynamique, la thérapie humaniste et autre, mais elles ne font pas d’un psychothérapeute un psychologue.

Alors quand vous demandez l’aide d’un psychothérapeute, assurez-vous donc auparavant s’il est également psychologue ou psychiatre, ou demandez-lui de quelle formation il tire ses connaissances en psychothérapie. Au cas où la réponse se fait évasive, vous pouvez toujours en chercher un autre qui peut prouver son aptitude à exercer le métier par un moyen ou un autre dont son diplôme.

%d blogueurs aiment cette page :