En savoir plus sur la grossesse gémellaire et multiple

Jumeaux, triplets, quadruplets et quintuplets

Nous avons envisagé le cas le plus fréquent où un spermatozoïde fécondant un ovule donne un oeuf d’où naîtra un bébé, c’est à dire une naissance simple.

Mais cela ne se passe pas toujours ainsi : une fois sur 80, il naît des jumeaux, une fois sur 6 400 des triplets, une fois sur 512 000 des quadruplets. Les quintuplets sont rarissimes. On en a enregistré 30 cas dans le monde entier au cours des cinq derniers siècles. Et presque jamais ils n’ont survécu tous les cinq. Depuis que la cinquième sur Dionne est morte, les seuls quintuplets vivants connus sont les Diligenti à Buenos Aires.

Les chiffres donnés ci dessus sont ceux des naissances multiples. Le chiffre des grossesses multiples est plus élevé, mais certaines se terminent par un avortement spontané.

Comment sont conçus les jumeaux ?

Il y en a de deux sortes : les jumeaux univitellins (provenant du même oeuf) qu’on appelle les vrais jumeaux ou jumeaux identiques, les jumeaux bivitellins (deux oeufs distincts) qu’on appelle jumeaux fraternels ou faux jumeaux.

Dans le premier cas, un ovule fécondé par un spermatozoïde donne naissance à un oeuf qui se divise en deux parties : deux embryons se développent donc à partir du même oeuf. Dans ce cas, les jumeaux sont toujours du même sexe et se ressemblent physiquement et mentalement comme deux gouttes d’eau. Les foetus sont entourés par une même enveloppe (le chorion), mais il peut y avoir un ou deux sacs amniotiques, chaque foetus pouvant être dans son sac ou tous les deux dans le même. Il n’y a qu’un placenta pour les deux. Les deux circulations communiquent.

Les jumeaux bivitellins représentent 70 % des cas de jumeaux deux ovules provenant de deux follicules de Graaf ou du même, pondus par un des deux ovaires ou par les deux ont chacun été fécondés par un spermatozoïde. Chaque oeuf a ses annexes, membranes, et placenta distincts. Il n’y a aucune communication entre les deux foetus, qui ont chacun leur propre circulation. Ces jumeaux peuvent être de sexe différent. Ils ne se ressemblent pas plus que deux frères. Il peut même arriver qu’ils n’aient pas le même père.

On cite l’exemple classique de la femme blanche mettant au monde à une heure d’intervalle un premier enfant blanc, fils d’un blanc, et un petit mulâtre, fils d’un père de race noire. Il y avait eu ce qu’on appelle : superfécondation.

Les triplets : les grossesses triples proviennent soit d’un oeuf ayant donné naissance à trois embryons qui seront tous du même sexe (vrais triplets), soit de deux oeufs, dont l’un donne des jumeaux univitellins (voir plus haut), donc toujours du même sexe et l’autre un enfant de l’un ou l’autre sexe, soit enfin de trois oeufs. Dans les deux derniers cas, il s’agit de faux triplets.

Les quadruplets : peuvent provenir d’un, deux, trois ou quatre oeufs.

Vrais quadruplets : un oeuf a donne naissance à quatre embryons.

Faux quadruplets : il peut s’agir soit de deux oeufs (donnant deux paires de jumeaux vrais ou des vrais triplets + un frère ou une sour), soit de trois oeufs (donnant une paire de vrais jumeaux et une paire de faux jumeaux), soit de quatre oeufs. Dans ce dernier cas, aucun des quatre enfants n’a de raison de ressembler à l’autre plus que des frères ou sours car ils proviennent chacun d’un oeuf différent.

Les quintuplets : plusieurs cas sont possibles, sept très exactement suivant qu’il y a eu fécondation d’un, deux, trois, quatre ou cinq ovules. Les sours Dionne étaient des vraies quintuplettes résultant du développement d’un seul oeuf.

La gémellité est considérée comme héréditaire. Elle est plus fréquente dans les pays froids que dans les pays chauds : 1,4 % en Scandinavie contre 0,6 % eu Grèce et 1,3 % en France. Enfin, elle se produit plus souvent chez les multipares (femmes ayant déjà eu des enfants) que chez les primipares.

Retour au menu ↑

 Comment évolue la grossesse gémellaire ou la grossesse multiple ?

L’utérus augmentant plus rapidement de volume, les troubles « mécaniques » dus à la compression de l’utérus apparaissent plus tôt. Ils sont aussi plus marqués. La gêne respiratoire est plus grande, les varices risquent d’apparaître plus facilement, etc.

Mais, bien surveillée, la grossesse a toutes les chances de se développer aussi harmonieusement qu’une grossesse simple.

Si vous attendez des jumeaux, ne vous faites donc pas un double souci. Soyez seulement deux fois plus attentive aux recommandations qui vous seront faites par votre médecin.

Retour au menu ↑

Quelques sont les précautions particulières à prendre en cas de grossesse multiple ?

Faire l’analyse d’urine tous les quinze jours dès le 6ème mois car les risques d’albuminurie sont plus grands. Pour la même raison, dès cette date, diminuer peu à peu le sel des aliments jusqu’à le supprimer complètement.

Voir très régulièrement son médecin sinon tous les quinze jours, au moins toutes les trois semaines.

Se reposer le plus possible dès le 6ème mois pour éviter un accouchement prématuré. Les grossesses gémellaires se terminent en effet souvent par un accouchement prématuré, car lorsque les tissus de l’utérus sont surdistendus, ils se contractent plus facilement. Les statistiques indiquent que 75 à 80 % des primipares et 45 à 65 % des multipares accouchent avant terme.

Dans la grande majorité des cas, l’accouchement se déroule normalement. II est seulement un peu plus long qu’un accouchement simple. Il s’écoule en général de 15 à 30 minutes entre les deux naissances. Parfois quelques heures, mais c’est rare.

Signalons enfin que contrairement à l’opinion courante, l’aîné des jumeaux est celui qui naît le premier.

Retour au menu ↑

Comment peut on faire le diagnostic du grossesse gémellaire ?

Ce diagnostic est difficile à faire au début, car les symptômes sont les mêmes que ceux de la grossesse simple. On note cependant fréquemment des malaises sympathiques (nausées, vertiges, vomissements, etc.) plus accentués par la grossesse gémellaire. Cette indication, d’ailleurs relative, n’est évidemment sensible que pour les femmes ayant déjà eu des enfants, car si elles ont des jumeaux elles se sentent plus fatiguées que lors de leurs grossesses antérieures.

Mais au fur et à mesure que la grossesse gémellaire se développe, la disproportion entre le volume de l’abdomen et l’âge de la grossesse est une indication, importante. Cette indication se confirme lorsque, vers 4 mois 1/2, le médecin peut à l’auscultation entendre battre deux cours, enregistrer les battements de ceux ci à l’électrocardiogramme, et au toucher sentir deux têtes. En cas de doute, une radiographie ultérieure pourra fournir une certitude.

%d blogueurs aiment cette page :